Des robots pour contrer l’épuisement professionnel : un médecin de Waterloo conçoit un logiciel automatisé pour réduire la charge de travail

Le programme de subventions à l’innovation de Joule offre du financement, du soutien professionnel et des services de mentorat aux médecins et aux apprenants en médecine qui contribuent à améliorer les soins de santé. Cet article fait partie d’une série d’articles sur les bénéficiaires de 2020 et leurs innovations.

Bernie est très occupé.

Il passe tout son temps – 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 – à travailler dans les dossiers médicaux électroniques (DME) pour plusieurs cliniques de soins primaires; il avise les médecins lorsque les patients atteints de maladies chroniques sont en retard dans leurs rendez-vous et repère les possibilités de facturation manquées pour les médecins.

Il peut examiner 800 dossiers en quelques minutes, soit environ six fois plus rapidement que n’importe quel médecin.

Bernie est un robot – un logiciel automatisé qui reproduit l’activité humaine – mis au point par le Dr Mohamed Alarakhia et son équipe du eHealth Centre of Excellence à Waterloo, en Ontario. Leur objectif : concevoir des technologies pour améliorer le déroulement des opérations dans les soins cliniques.

« Bernie s’éreinte au travail pour éviter l’épuisement professionnel chez les médecins. Il allège leur fardeau en surveillant l’arrivée des résultats des patients et en planifiant les rendez-vous de suivi. » – Dr Mohamed Alarakhia, directeur général, eHealth Centre of Excellence

Pour alléger la charge administrative

Le Dr Alarakhia a créé Bernie en réponse à une nouvelle politique mise en œuvre par l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario à l’automne 2019. Cette politique exige des médecins qu’ils assurent une meilleure gestion des résultats de tests des patients, notamment en mettant en place un système efficace pour consigner les milliers de tests qu’ils commandent, reçoivent et examinent chaque année.

Dépassés par la portée de la politique, mais désireux d’assurer un suivi adéquat des patients, des médecins ont approché le Dr Alarakhia en quête d’une solution.

« Les professionnels de la santé étaient déjà submergés d’information électronique et de documents papier. La nouvelle politique leur donnait du travail supplémentaire en raison de la rigueur accrue dont ils devaient faire preuve », explique-t-il.

En investiguant du côté des compagnies d’assurance et du secteur bancaire, le Dr Alarakhia a découvert que l’utilisation de robots et de l’intelligence artificielle contribuait à réduire les tâches fastidieuses et répétitives d’environ 30 %.

« Il y avait déjà des logiciels d’automatisation conçus pour effectuer certaines de ces tâches, explique le Dr Alarakhia. Nous avons pu tirer parti de ces solutions et les adapter aux soins de santé. »

La réduction de l’épuisement professionnel grâce à l’automatisation

Bien qu’ils aient grandement amélioré les soins de santé, les DME ont aussi créé un fardeau administratif considérable pour les médecins. Selon un rapport réalisé par l’Association médicale canadienne en 2019, qui portait sur les indicateurs de satisfaction au travail et leur incidence sur le bien-être des médecins, plus de la moitié des 3 000 répondants se disaient insatisfaits ou très insatisfaits de l’efficience et des ressources dans leur milieu de travail.

En automatisant la gestion de l’information dans les cliniques médicales, le Dr Alarakhia vise à réduire le risque d’épuisement professionnel chez les médecins en les libérant des tâches administratives pour qu’ils aient plus de temps à consacrer à leurs patients et à leur propre bien-être.

À l’heure actuelle, le robot Bernie est mis à l’essai dans un certain nombre de cliniques de soins primaires partout dans le sud-ouest de l’Ontario; il travaille en arrière-plan des systèmes de DME existants, comme une sorte d’employé virtuel, et avise les professionnels de la santé lorsqu’un patient est en retard pour un rendez-vous ou lorsqu’ils sont admissibles à des possibilités de facturation. Un suivi est effectué pour chacune des actions du robot afin de respecter toutes les mesures de sécurité et de protection de la vie privée.

Le Dr Alarakhia utilise Bernie dans sa propre clinique de médecine familiale et affirme qu’il a contribué à réduire le temps consacré aux tâches routinières. Parmi ses 700 patients, le robot l’aide à repérer ceux qui nécessitent plus de soins et à assurer un suivi auprès d’eux.

« Je pense à la pandémie de COVID-19. Comment repérer les patients qui sont plus à risque pour les évaluations, voire pour la vaccination?, demande-t-il. Il serait extrêmement utile qu’un robot puisse se charger de cette tâche. »

Création d’un assistant virtuel personnalisé

Le Dr Alarakhia et son équipe comptent utiliser la subvention à l’innovation de Joule de 50 000 $ pour passer à une version supérieure de Bernie, qui pourra automatiser les demandes de tests en laboratoire et planifier des suivis afin de s’assurer que les tests ont été effectués.

L’objectif à long terme est d’ajouter des fonctions au logiciel pour permettre aux médecins de le personnaliser en fonction de leurs propres besoins cliniques. Il est à souhaiter que l’on puisse reproduire cette innovation à grande échelle et l’offrir aux professionnels de la santé de partout au Canada.

« En gros, nous créons un effectif d’assistants virtuels qui réduisent le fardeau administratif et permettent aux médecins de se concentrer sur leurs patients », affirme le Dr Alarakhia.

Le programme de subventions à l’innovation de Joule de 2020 a permis d’octroyer 500 000 $ en guise de soutien à l’innovation dirigée par des médecins, dans les domaines de la viabilité du système de santé, de la santé et du bien-être des médecins, des solutions en soins de santé et de l’accès aux soins.

Découvrez les autres innovations financées par le programme :

 

À propos de l’auteur

Personnel d' AMC Joule

AMC Joule soutient les médecins et les apprenants en médecine dans la poursuite de l’excellence clinique. En tant que filiale de l’Association médicale canadienne (AMC), AMC Joule appuie la profession en offrant des programmes de formation continue et d’autres possibilités d’apprentissage, de même que des outils de recherche et des produits cliniques de pointe fondés sur des données probantes.

Twitter LinkedIn Consulter le site Web Plus de contenu par Personnel d' AMC Joule
Précédent
Experts travaillent à instaurer un climat de confiance à l’égard des vaccins au sein des communautés noires
Experts travaillent à instaurer un climat de confiance à l’égard des vaccins au sein des communautés noires

Pour vaincre la réticence à l’égard du vaccin contre la COVID-19, des scientifiques noirs organisent des as...

Prochain
Comment fonctionnent les vaccins à ARNm contre la COVID-19?
Comment fonctionnent les vaccins à ARNm contre la COVID-19?

Des millions de personnes dans le monde reçoivent un vaccin à base d’ARNm contre la COVID-19. L’équipe de r...

Les cours proposés par l’ILM en 2021 sont là pour répondre à vos besoins de formation

Inscrivez-vous