Skip to main content

Le rétablissement de la COVID de longue durée peut-il être accéléré grâce aux vaccins?

Le syndrome post-COVID-19, communément appelé « COVID de longue durée » ou, en langue courante, « COVID longue », se manifeste par une multitude de symptômes – allant de la fatigue et de l’insomnie à la déficience sensorielle, la déficience de la mémoire et la réduction de la mobilité – qui durent plus de trois mois après une forme aiguë de la maladie. L’incidence varie considérablement et pourrait atteindre 74 %. Les professionnels de la santé disposent actuellement de peu d’options de traitement efficaces, mais plusieurs rapports suggèrent que les vaccins pourraient réduire les symptômes de la COVID de longue durée. Une équipe de recherche du Royaume-Uni s’est récemment penchée sur cette question.

Une étude de cohorte prospective a été menée à partir des données d’une enquête sur la COVID-19 lancée en avril 2020. Les personnes participantes étaient âgées de 18 à 69 ans, avaient reçu un résultat positif à un test de dépistage par écouvillonnage ou à un test sérologique et avaient reçu au moins un vaccin contre la COVID-19 après ce résultat positif. Elles ont été suivies pendant une période médiane de 141 jours au cours de laquelle elles ont fait un test de dépistage par semaine pendant quatre semaines, puis chaque mois par la suite. Les personnes participantes ont déclaré elles-mêmes leur statut vaccinal, lequel a été confirmé au moyen du registre national des vaccins en Angleterre. En février 2021, l’équipe de recherche a ajouté des questions sur les symptômes de la COVID de longue durée, que 6 729 personnes participantes (23,7 %) ont déclaré éprouver.

L’étude s’appuyait sur une analyse de séries chronologiques interrompues individuelles – comparant essentiellement les périodes précédant et suivant l’étude, chaque personne agissant comme son propre témoin. Les résultats n’ont fait état d’aucune réduction des symptômes de la COVID de longue durée avant la vaccination. Une amélioration des symptômes a cependant été observée après les première et deuxième doses du vaccin (rapport de cotes corrigé [RCC] 0,87, intervalle de confiance [IC] de 95 % 0,81 à 0,93 et RRC 0,91, IC de 95 % 0,84 à 0,98, respectivement). Dans les multiples analyses de suivi, aucune différence n’a été constatée en fonction des caractéristiques démographiques des patientes et des patients, de la gravité de la maladie, du type de vaccin reçu ou d’autres covariables.

Les études de séries chronologiques interrompues sont devenues de plus en plus répandues pour évaluer les interventions de santé publique, dans l’espoir qu’elles limitent les éventuels facteurs de confusion. Est-ce réussi? Ici, les symptômes de la COVID de longue durée ont pu se résorber spontanément, donc sans groupe témoin, il n’y a aucun moyen de dire si les améliorations constatées étaient simplement dues à l’observation des personnes participantes sur une plus longue période ou à un effet du vaccin. Parmi les autres limites des données, citons un possible biais de participation des personnes en santé et l’autodiagnostic de COVID de longue durée par les personnes participantes. En l’absence de preuve d’effets néfastes des vaccins et vu le potentiel d’amélioration des symptômes, les professionnels de la santé devraient continuer à proposer la vaccination aux patientes et patients qui ont déjà développé une infection à la COVID-19 et des symptômes vagues et continus.

Publications connexes :

Interrogez nos bibliothécaires – Syndrome post-COVID-19 (COVID de longue durée)

Des réponses à quatre questions fréquentes au sujet du syndrome post- COVID/COVID long

 

Pour en savoir plus, consultez la page thématique COVID-19 (Novel Coronavirus) (en anglais seulement) dans DynaMed.

L’article original a été publié en anglais dans le bulletin EBM Focus.

Inscrivez-vous pour recevoir le bulletin EBM Focus.

 

Les membres de l’AMC ont accès à DynaMed, un outil clinique de référence d’une valeur annuelle de 399 $ US compris dans leurs frais d’adhésion.

Vous avez une question sur la COVID-19 ou un autre sujet clinique? Communiquez avec l’équipe Interrogez nos bibliothécaires et demandez une recherche documentaire.

 

À propos de l’auteur

DynaMed est un outil conçu à l’intention des cliniciens pour faciliter les soins efficaces fondés sur des données probantes. Des médecins et des spécialistes effectuent de rigoureuses revues quotidiennes de publications médicales pour vous proposer des analyses, des synthèses et des conseils objectifs en temps opportun. DynaMed fournit des renseignements sur les médicaments de Micromedex, des lignes directrices canadiennes et internationales et des illustrations médicales. Les membres de l’AMC ont accès à DynaMed, un outil clinique d’une valeur de 399 $ US par an compris dans leurs frais d’adhésion.