Des réponses à quatre questions fréquentes au sujet du syndrome post-COVID/COVID long

Une proportion non négligeable de patients rétablis après la phase aiguë de la COVID-19 présentent actuellement un syndrome post-COVID, aussi appelé « COVID long ». Surnommés « après-J20 » par certains (signifiant « plus de 20 jours de symptômes »), les patients qui souffrent du syndrome post-COVID continuent généralement de manifester des symptômes de COVID pendant des semaines après la phase aiguë de la maladie. L’équipe éditoriale de DynaMed répond à quatre questions fréquentes à ce sujet en se fondant sur les données probantes actuelles.

 

Quels symptômes persistent chez les patients qui souffrent du syndrome post-COVID?

Les symptômes qui persistent incluent souvent : fatigue, douleur articulaire, douleur thoracique, palpitations, essoufflement et certaines manifestations neurologiques et psychiatriques, notamment, anxiété, céphalées, agueusie ou anosmie, et atteinte cognitive (p. ex., cerveau « embrumé »). Ces symptômes sont vagues et difficiles à quantifier, évaluer ce syndrome de manière objective représente donc un défi.

Il faut distinguer le syndrome post-COVID du syndrome post-soins intensifs, manifesté par certains patients qui ont été soignés dans une unité de soins intensifs pour une forme sévère de COVID-19 ou d’une autre maladie. Le syndrome post-soins intensifs est une complication des soins de soutien souvent effractifs, tels que la ventilation mécanique, prodigués dans ces unités; il entraîne une grave dysfonction physique, cognitive et psychologique qui requiert une réadaptation prolongée.

 

Quelle est la fréquence du syndrome post-COVID?

Selon des études de cohorte, jusqu’à 50 pour cent des patients hospitalisés et 33 pour cent des patients non hospitalisés ont présenté au moins un symptôme de COVID ayant persisté au-delà de la phase aiguë. Au moyen d’un registre jumelé à une application pour téléphone intelligent servant à suivre les symptômes de COVID-19 longitudinalement, l’étude United Kingdom COVID Symptom Study a constaté qu’environ 10 pour cent seulement des patients faisaient état de symptômes persistants. Cependant, ce registre est plus susceptible d’inclure un nombre supérieur de cas de forme légère ou asymptomatique de COVID-19 ou comparativement aux autres études ayant inclus uniquement des patients qui ont consulté pour des soins, ce qui pourrait expliquer les différences de prévalence estimée.

 

Quelle est la cause du syndrome post-COVID?

Pour l’instant, on ignore encore la cause de la persistance de la COVID-19 une fois la phase aiguë passée. Parmi les mécanismes possiblement en jeu, on évoque une atteinte tissulaire induite par le virus ou d’origine inflammatoire, ou une réponse immunitaire continue. Il s’agit d’un important pan de la recherche à approfondir.

 

Comment soigne-t-on le syndrome post-COVID?

Le traitement du syndrome post-COVID est surtout empirique puisqu’il y a peu de données sur lesquelles fonder sa prise en charge en ce moment. On ignore si les mesures thérapeutiques appliquées pour la COVID-19 peuvent être efficaces et les patients peuvent se rétablir graduellement avec un traitement des symptômes seulement. Il faut gérer les comorbidités au cas par cas et adresser les demandes de consultation qui s’imposent aux spécialités concernées, par exemple, en pneumologie, cardiologie ou neurologie pour toute complication ou exacerbation préoccupante.

Les médias populaires ont fait état d’une résolution des symptômes du COVID long chez certaines personnes après leur vaccination contre la COVID-19, mais il reste à vérifier si la vaccination sera efficace contre le syndrome chez tous les patients qui en souffrent.

Étant donné qu’on estime à plus de 136 millions le nombre de personnes qui ont contracté la COVID-19 à ce jour, le syndrome post-COVID risque fort de prendre de l’ampleur au cours de l’année ou des années à venir. Les registres de patients et les études longitudinales devraient commencer à suggérer des pistes pour comprendre les causes, les facteurs de risque et les traitements. Il faudra mettre sur pied des centres multidisciplinaires pour le suivi des patients atteints du syndrome post-COVID si on veut les aider et répondre à leurs besoins médicaux une fois la phase aiguë passée.

 

Pour en savoir plus, consultez la page thématique COVID-19 (Novel Coronavirus) dans DynaMed.

L’article original a été publié sur la plateforme EBSCO Health Notes. Rédigé par :

  • Vito Iacoviello, M.D., rédacteur en chef adjoint de la section infectiologie, allergologie et immunologie chez DynaMed;
  • Heather D. Marshall, Ph. D., responsable du contenu en matière de santé publique chez DynaMed.

Les membres de l’AMC ont accès à DynaMed, un outil clinique de référence d’une valeur annuelle de 399 $ US compris dans leurs frais d’adhésion.

Vous avez une question sur la COVID-19 ou sur un autre sujet clinique? Communiquez avec l’équipe du service Interrogez nos bibliothécaires et demandez une recherche documentaire.

À propos de l’auteur

DynaMed est un outil conçu à l’intention des cliniciens pour faciliter les soins efficaces fondés sur des données probantes. Des médecins et des spécialistes effectuent de rigoureuses revues quotidiennes de publications médicales pour vous proposer des analyses, des synthèses et des conseils objectifs en temps opportun. DynaMed fournit des renseignements sur les médicaments de Micromedex, des lignes directrices canadiennes et internationales et des illustrations médicales. Les membres de l’AMC ont accès à DynaMed, un outil clinique d’une valeur de 399 $ US par an compris dans leurs frais d’adhésion.

Plus de contenu par Équipe éditoriale de DynaMed
Précédent
Les médecins utilisent les médias sociaux comme TikTok pour renforcer la confiance du public dans les vaccins
Les médecins utilisent les médias sociaux comme TikTok pour renforcer la confiance du public dans les vaccins

Des experts médicaux canadiens se servent de leurs comptes personnels pour diffuser de l’information sur le...

Prochain
Comment fonctionnent les vaccins à vecteur adénoviral contre la COVID-19?
Comment fonctionnent les vaccins à vecteur adénoviral contre la COVID-19?

Le fonctionnement des vaccins à vecteur adénoviral contre la COVID-19 suscite une grande curiosité. L’équip...

Le Carrefour AMC du bien-être des médecins rassemble des ressources et des outils de bien-être vérifiés par une équipe d’experts.

EN SAVOIR PLUS