Skip to main content

Un environnement sécuritaire : un médecin albertain conçoit une plateforme Web qui donne davantage de pouvoir aux patients racisés

Le programme de subventions à l’innovation de Joule a offert du financement, du soutien professionnel et des services de mentorat aux médecins et aux apprenants en médecine qui contribuent à améliorer les soins de santé. Cet article fait partie d’une série d’articles sur les bénéficiaires de 2020 et leurs innovations.

Avril 2021 : la campagne de vaccination contre la COVID-19 bat son plein en Colombie-Britannique. Bon nombre de patients autochtones font face à des obstacles au sein du système de santé pour obtenir leur vaccin. Certains se voient refuser l’accès aux cliniques, d’autres se font répondre qu’ils ne sont pas encore admissibles au vaccin, malgré des directives provinciales pourtant claires.

Mécontents du processus, beaucoup de ces patients se tournent vers leur centre d’amitié local pour obtenir de l’aide. On les y encourage à signaler leurs expériences négatives sur Safespace Networks, une plateforme en ligne qui outille les patients marginalisés et les aide à s’y retrouver dans le système de santé. Grâce aux données fournies par les patients, Safespace a pu localiser les zones problématiques en matière de vaccination dans la province, permettant ainsi aux représentants des patients de communiquer avec les cliniques de ces régions pour étudier la situation et trouver des solutions.

« Je crois que Safespace est un moyen de réduire au minimum les préjudices et de faire en sorte que tous les patients – peu importe leur culture, leur race, leur religion ou leur genre – vivent la même expérience positive. » – Dr Alika Lafontaine, cofondateur de Safespace Networks

Trouver un meilleur système de signalement

L’idée derrière Safespace mijotait depuis des années dans la tête du Dr Lafontaine. En tant que codirigeant de l’Alliance en santé des Autochtones (un projet de transformation du système de la santé sur cinq ans mobilisant 150 Premières Nations et plusieurs organisations de santé nationales), il a fréquemment eu vent de la difficulté à signaler les préjudices subis. Entre autres choses, les patients ne savaient pas toujours à qui s’adresser, et lorsqu’ils s’exprimaient, ils étaient souvent ignorés ou craignaient qu’une plainte nuise à leur relation avec leur fournisseur de soins de santé.

« Les systèmes de signalement existants opposaient souvent le patient au médecin ou à l’hôpital, plutôt que d’essayer de réparer le préjudice et de s’assurer que cela ne se reproduira plus », explique le Dr Lafontaine.

Sa volonté de créer un meilleur système s’est solidifiée lorsque son frère cadet Kamea, qui a eu besoin d’une intervention sanitaire d’urgence, a eu l’impression que ses questions sur le traitement n’étaient pas prises au sérieux.

« L’expérience de Kamea a confirmé la nécessité d’une nouvelle approche, affirme le Dr Lafontaine. Mon frère m’a confié que peu importe ce qu’il faisait ou quelle que soit sa contribution à sa communauté, pour le système de santé, il n’était qu’un Indien parmi tant d’autres. Je crois que cette impression de n’être qu’un numéro ou un stéréotype est une expérience que vivent beaucoup de mes patients. »

Le Dr Alika Lafontaine, anesthésiologiste, et son frère Kamea, dentiste, ont lancé Safespace Networks

Révéler les tendances dans les soins

Ensemble, les deux frères ont lancé Safespace Networks, d’abord en Colombie-Britannique, puis en Saskatchewan. Le succès du projet pilote repose en grande partie sur le développement de partenariats avec des groupes communautaires comme la BC Association of Aboriginal Friendship Centres. L’association héberge le logiciel de Safespace sur son site Web, et les centres de l’amitié recueillent les données des patients, les analysent, et, avec l’aide du Dr Lafontaine, collaborent avec les réseaux de santé locaux pour réduire en amont les préjudices subis par les patients.

« Les données que nous recueillons permettent de repérer les problèmes et d’agir plus rapidement, se félicite le Dr Lafontaine. Grâce à elles, les patients, les intervenants et les professionnels de la santé peuvent interagir de façon moins hostile et établir des liens de confiance. »

En plus de sa fonction de signalement, Safespace est aussi une plateforme d’information. Les témoignages anonymes envoyés par les patients dans l’application sont publiés sur des cartes géographiques. Ces données peuvent aider les patients à s’orienter dans le système de santé en leur permettant de repérer les endroits où ils seraient plus à risque de faire l’objet de racisme.

« Les patients qui font face à des préjudices de ce genre vont préférer les éviter, précise le Dr Lafontaine. Mais si les services dont ils besoin ne sont donnés qu’à un endroit, ils peuvent au moins se préparer aux interactions qu’ils auront dans cet environnement. »

Créer un modèle de signalement à l’échelle nationale

Fort d’une subvention à l’innovation de Joule de 100 000 $, le Dr Lafontaine a pu faire croître Safespace Networks plus rapidement que prévu. Il cherche maintenant à l’implanter en Ontario. Au cours de la prochaine année, avec l’appui d’autres organismes communautaires, Kamea et lui espèrent faire de Safespace une plateforme nationale.

« Si nous pouvons recueillir ces données, repérer les tendances et informer les patients et le système de ce que l’on peut faire pour changer les choses, nous avons une bonne base pour améliorer la qualité des soins », fait valoir le Dr Lafontaine.

Le programme de subventions à l’innovation de Joule de 2020 a permis d’octroyer 500 000 $ en guise de soutien à l’innovation dirigée par des médecins, dans les domaines de la viabilité du système de santé, de la santé et du bien-être des médecins, des solutions en soins de santé et de l’accès aux soins.

Découvrez les autres innovations financées par le programme :

https://boldly.amc.ca/blogue/lancement-dune-unite-virtuelle-en-sante-mentale-en-reponse-a-la-covid-19

https://boldly.amc.ca/blogue/des-etudiants-en-medecine-mettent-au-point-un-outil-de-suivi-de-la-covid-19

 https://boldly.amc.ca/blogue/deux-jeunes-innovateurs-medicaux-repensent-les-manipulations-corporelles

https://boldly.amc.ca/blogue/un-medecin-de-waterloo-concoit-un-logiciel-automatise-pour-reduire-la-charge-de-travail

 

À propos de l’auteur

AMC Joule soutient les médecins et les apprenants en médecine dans la poursuite de l’excellence clinique. En tant que filiale de l’Association médicale canadienne (AMC), AMC Joule appuie la profession en offrant des programmes de formation continue et d’autres possibilités d’apprentissage, de même que des outils de recherche et des produits cliniques de pointe fondés sur des données probantes.

Profile Photo of Personnel d' AMC Joule