Achats en vrac : le projet pilote d’Accès EPI Canada vient répondre à la demande en milieu communautaire

September 30, 2020

Masques, écrans faciaux, blouses, gants : avec la pandémie, ces articles sont devenus des incontournables pour beaucoup de travailleurs en première ligne.

La demande en équipement de protection individuelle (EPI) a donc grimpé en flèche, entraînant souvent des coûts élevés, une baisse de la qualité et des pénuries généralisées. C’est dans ce climat que le Dr Neil Naik a fait son entrée à la coordination des services liés à la COVID-19 à Waterloo, en Ontario, en mars dernier.

Président du Conseil des soins primaires de l’équipe Santé Ontario de sa région, le Dr Naik raconte que la plupart des médecins de sa communauté se sont mis à communiquer entre eux pour trouver une solution. Il fallait déterminer où installer les centres de dépistage, comment assurer la sécurité dans les cliniques de la région et où se procurer de l’EPI, un véritable casse-tête dans bien des localités au Canada.

À la fin du mois de mars, on lançait une campagne communautaire d’approvisionnement en EPI pour combler les besoins immédiats. La réponse a été stupéfiante : les bénévoles se sont multipliés et les dons se sont mis à affluer. Le club de golf local a même prêté ses locaux pour recevoir et entreposer les dons.

« Quelles que soient les circonstances, nous allions distribuer du matériel aux personnes sans-abri et à celles qui leur venaient en aide. C’est notre raison d’être. » – Dr Neil Naik

Dans la région de Waterloo, la campagne a duré 14 semaines.

Malgré le succès de ces initiatives, un problème fondamental subsistait. De nombreux fournisseurs des services en milieu communautaire ne bénéficiaient pas d’un approvisionnement stable en EPI.

 

Tournant

« Dès la première campagne d’approvisionnement en EPI, nous savions qu’il s’agissait d’une solution temporaire, explique Amber French, entrepreneure de Waterloo et collaboratrice du Dr Naik pendant la campagne. Nous avons immédiatement commencé à réfléchir à des moyens d’assurer un approvisionnement durable pour tous ces fournisseurs de services en milieu communautaire. »

Peu de temps après, Accès EPI Canada a été créé. Avec en tête un modèle coopératif, l’équipe a commencé à rassembler de petites organisations nécessitant de l’EPI afin de créer un seul groupe uni qui pourrait faire des commandes d’EPI plus importantes et obtenir des prix plus raisonnables.

« Tout le monde – les médecins, les spécialistes, les organismes de bienfaisance, les organismes à but non lucratif, même les organisations régionales comme la santé publique, les services d’incendie et les conseils scolaires – avait beaucoup de difficulté à s’approvisionner en EPI de façon fiable et abordable. » – Amber French, chef de la direction d’Accès EPI Canada

« Au départ, on pensait desservir principalement la région de Waterloo. », ajoute-t-elle. Mais l’intérêt suscité par le projet pilote a poussé l’équipe à voir plus grand.

Cette décision a été confirmée par un récent sondage auprès des membres de l’AMC sur les questions liées à l’accès à l’EPI. D’après les résultats, de nombreux médecins, partout au pays, sont toujours préoccupés par l’approvisionnement et les coûts. En Ontario, 68 % des médecins qui travaillent en milieu communautaire ont indiqué que le plus grand obstacle à l’approvisionnement était d’ordre financier. De ceux-ci, 45 % ont indiqué avoir de la difficulté à trouver un fournisseur disposant des stocks nécessaires, et 44 % ont toujours du mal à trouver un fournisseur.

 

Projet d’expansion

À la mi-septembre, Accès EPI Canada a lancé son programme d’achat et de distribution d’EPI auquel participent plus de 300 organisations. Le site Web du collectif est conçu comme une boutique en ligne; les fournisseurs de services de première ligne admissibles (cabinets médicaux, refuges pour personnes sans-abri, établissements de soins de longue durée et autres organismes) peuvent commander de l’EPI par l’entremise de l’organisme à but non lucratif.

À cette période, Amber French a été nommée chef de la direction.

Associée directrice chez Catalyst Capital, elle a utilisé son vaste réseau pour nouer des relations avec des fabricants et des distributeurs d’EPI partout dans le monde.

À ses yeux, l’établissement de partenariats rend possible la mise à l’échelle de leur modèle. L’un des partenaires est une entreprise qui achète de l’EPI pour les grands hôpitaux, un autre prend en charge l’entreposage, et un troisième, les services logistiques, ce qui permet au collectif d’endosser avant tout une fonction administrative.

« Ces partenariats stratégiques et notre réseau mondial de fabricants et de distributeurs nous aideront à combler certaines lacunes du système. »

Maintenant que le programme est lancé, l’équipe prépare le terrain pour étendre ses activités à un plus grand nombre de fournisseurs de services dans le besoin.

 

Données manquantes

« Les problèmes d’approvisionnement ne sont pas uniques à notre région, rappelle la chef de la direction. C’est la même chose partout. Nous aimerions d’abord étendre nos services à l’ouest de l’Ontario, puis voir comment les rendre disponibles aux différents types de fournisseurs aux quatre coins de la province. »

Elle indique que l’initiative est notamment freinée par le manque de données provinciales sur les besoins dans les services communautaires.

« Le système est complètement fragmenté, précise-t-elle. On en sait peu sur le nombre d’organisations qui pourraient participer au programme ou sur la quantité d’EPI requise sur une base régulière. Une fois qu’il sera possible d’analyser et de faire un suivi des données et des tendances en matière d’EPI, nous pourrons planifier notre expansion. »

 

Le Dr Neil Naik, du collectif Accès EPI Canada, a reçu une subvention à l’innovation sur la COVID-19 de Joule. Apprenez-en plus sur le programme et sur les bénéficiaires des subventions.

Ces documents sont publiés uniquement à titre informatif. Ils ne remplacent en rien un avis médical en bonne et due forme et ne doivent pas être considérés comme des conseils médicaux ou personnels. Les auteurs s’expriment à titre personnel, et leurs opinions ne reflètent pas nécessairement celles de l’Association médicale canadienne et de ses filiales, y compris Joule. L’innovation dirigée par des médecins vous passionne? Écrivez-nous à infojoule@amc.ca.

Précédent
Il doit y avoir une meilleure façon de faire : invention d’un robot de désinfection pour accélérer les protocoles de nettoyage
Il doit y avoir une meilleure façon de faire : invention d’un robot de désinfection pour accélérer les protocoles de nettoyage

Comme les nouveaux protocoles de nettoyage pendant la pandémie prolongent les temps d’attente en chirurgie,...

Prochain
Faire le point en période de stress intense : facteurs de risque et signaux d’alarme
Faire le point en période de stress intense : facteurs de risque et signaux d’alarme

Le Carrefour AMC du bien-être des médecins rassemble des ressources et des outils de bien-être vérifiés par une équipe d’experts.

EN SAVOIR PLUS