Des hôtels en zone touristique abritent des personnes vulnérables durant la pandémie

Niagara Falls et Québec sont habituellement inondées de touristes. Mais, la COVID-19 forçant de nombreux vacanciers à rester chez eux, des hôtels ont choisi de fournir aux personnes vulnérables de leur collectivité un hébergement dont elles ont grand besoin.

« Nous avons constaté une forte hausse de la demande pour nos services à la suite de l’arrivée de la COVID-19 », mentionne Margaret Penca, gestionnaire des services aux sans-abri pour la région de Niagara.

Elle explique que ses collaborateurs – les services correctionnels, les services de santé mentale et les maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale – peinent à répondre à la demande. De plus, en raison de la pression accrue sur les hôpitaux et des directives d’éloignement physique que doivent appliquer les refuges, de nombreuses personnes n’ont nulle part où aller. 

Le Fonds COVID-19 d’aide communautaire pour populations vulnérables de 10 millions de dollars de la Fondation AMC aide 73 collectivités au Canada. En savoir plus.

Grâce au financement de la Fondation AMC, plusieurs villes sont en mesure d’assurer la sécurité des personnes vulnérables en convertissant des chambres d’hôtel inutilisées en hébergement. Voici quelques exemples :

  • Ville de Québec : Une petite proportion du financement de 226 000 $ destiné à la ville sert à offrir un hébergement de nuit en hôtel à des personnes qui ne peuvent trouver d’abri.
  • Région de Peel : Un financement de 98 000 $ permet de créer des unités de débordement dans des hôtels locaux pour que les refuges puissent respecter les directives d’éloignement physique en maintenant leur capacité à 50 %.
  • Région de Niagara : Un financement de 62 500 $ sert à offrir un refuge d’urgence dans des hôtels jusqu’en mars 2021.

Mme Penca explique que les retombées du programme ne se limitent pas à l’hébergement : en contribuant à isoler les personnes atteintes de problèmes de santé sous-jacents, qui sont plus vulnérables à la COVID‑19, on aide aussi à les garder en santé.

« Notre objectif ultime est de mettre fin à l’itinérance chronique et de créer des logements permanents, a déclaré Mme Penca. Ces interventions doivent s’inscrire dans une stratégie plus large. »

À propos de l’auteur

Personnel de la Fondation AMC

Créée en 2005, la Fondation AMC est un organisme de bienfaisance enregistré et une fondation privée dont l’unique membre est l’Association médicale canadienne. Elle verse des dons importants à des organismes de bienfaisance canadiens enregistrés et à des donataires reconnus qui contribuent à promouvoir l’excellence en santé.

Twitter Consulter le site Web Plus de contenu par Personnel de la Fondation AMC
Précédent
Trouver la perle rare : un portail virtuel favorise l’atteinte d’une réelle équité pour les étudiants et les programmes de résidence
Trouver la perle rare : un portail virtuel favorise l’atteinte d’une réelle équité pour les étudiants et les programmes de résidence

Conçu pour remplacer les stages électifs annulés en raison de COVID-19, un nouveau portail virtuel offre un...

Prochain
Combler le « fossé numérique » : améliorer le réseau Wi-Fi public pendant la pandémie
Combler le « fossé numérique » : améliorer le réseau Wi-Fi public pendant la pandémie

À Halifax et à St. John’s, un meilleur accès public au Wi-Fi est vital pour les personnes vulnérables.