Combler le « fossé numérique » : améliorer le réseau Wi-Fi public pendant la pandémie

Que ce soit pour postuler à un emploi, suivre un cours ou prendre des nouvelles de leurs proches, les gens n’ont jamais eu autant besoin d’un accès Internet que pendant cette pandémie. Pourtant, pour bon nombre de personnes au Canada, il est difficile de trouver un accès Internet abordable et fiable, surtout quand les bibliothèques, les centres communautaires, les cafés et d’autres endroits offrant une connexion Wi-Fi gratuite sont fermés.

« L’une de nos principales activités est de connecter les gens numériquement. Nous comblons souvent les lacunes pour les gens qui n’ont pas accès à Internet », explique Kevin Crick, le directeur des TI des Bibliothèques publiques d’Halifax. Dans cette ville, 14 bibliothèques assurent environ 380 000 connexions Wi-Fi par mois. Aussi, quand la pandémie a commencé et que les bibliothèques ont fermé, de nombreuses personnes ont été désavantagées. 

« C’est aussi essentiel que l’eau et l’électricité, ajoute M. Crick. Quand une grande partie des activités économiques, sociales et récréatives se fait sur le Net, on peut être désavantagé si on n’a pas accès au service à large bande. »

Grâce à un financement de 40 000 $ au titre du Fonds COVID-19 d’aide communautaire pour populations vulnérables de la Fondation AMC, Halifax a comblé le fossé numérique en améliorant le réseau Wi-Fi public dans quatre bibliothèques situées dans des quartiers moins susceptibles d’avoir un accès Internet — la bibliothèque publique de Captain William Spry, le point de vente de Musquodoboit Valley, la bibliothèque publique de Sheet Harbour et la nouvelle succursale d’East Preston.

Le financement de 10 millions de dollars de la Fondation AMC aide 73 communautés, partout au Canada, à soutenir les citoyens vulnérables, par l’intermédiaire du Fonds COVID-19 d’aide communautaire pour populations vulnérables. Pour en savoir plus, cliquez ici.

La ville de St. John’s a adopté une approche similaire pendant la pandémie.

Avec un montant de 60 500 $ au titre du Fonds COVID-19 d’aide communautaire, la ville a pu établir deux zones Wi-Fi publiques dans des espaces extérieurs situés près de services de rue, le parc Victoria et le parc Bannerman.

La mairesse adjointe de St. John’s, Sheilagh O’Leary, qui dirige le programme de logement abordable, a dit que le projet de réseau Wi-Fi est « essentiel » pour les personnes vulnérables.

À Halifax, M. Crick considère que le programme de Wi-Fi répond à un besoin communautaire qui va bien au-delà de la pandémie. 

« Nous avons l’intention d’offrir ce programme de façon permanente, dit-il. Même quand tout va bien, il existe un fossé numérique, où tout le monde n’a pas un accès à Internet et aux ressources en ligne 24 heures sur 24. »

À propos de l’auteur

Personnel de la Fondation AMC

Créée en 2005, la Fondation AMC est un organisme de bienfaisance enregistré et une fondation privée dont l’unique membre est l’Association médicale canadienne. Elle verse des dons importants à des organismes de bienfaisance canadiens enregistrés et à des donataires reconnus qui contribuent à promouvoir l’excellence en santé.

Twitter Consulter le site Web Plus de contenu par Personnel de la Fondation AMC
Précédent
Des hôtels en zone touristique abritent des personnes vulnérables durant la pandémie
Des hôtels en zone touristique abritent des personnes vulnérables durant la pandémie

En Ontario et au Québec, des chambres d’hôtel sont converties en logements temporairesalors que les refuges...

Prochain
Tablettes, formation et soutien technique : aider les aînés à faible revenu à garder le contact durant la pandémie
Tablettes, formation et soutien technique : aider les aînés à faible revenu à garder le contact durant la pandémie

Alors que presque tous les services à domicile destinés aux aînés sont suspendus, ce programme de la région...